Pamudith Asanka Sri-Lanka

L’art lapidaire – taille de toutes les autres pierres que le diamant – est peu connu du grand public, et insuffisamment valorisé au sein de toutes les étapes qui vont du brut au bijou. Or, comme dans toutes les disciplines artistiques, il demande beaucoup d’expérience, de patience, de rigueur et de talent. Découvrez les grandes étapes de la taille d’une pierre de couleur. Nous laisserons de côté la taille du diamant qui a ses propres spécificités et des tailleurs dédiés.

  • Le choix de la forme et du style de taille : un choix stratégique.

Beaucoup de paramètres entrent en jeu et le lapidaire doit constamment faire les bons choix pour les optimiser. Ceci nécessite de très bien connaître les différentes pierres fines et précieuses (indice de réfraction, direction de dureté, axe optique..). Sans  tomber dans des aspects trop techniques, prenons quelques exemples :

  1. Chaque pierre possède des caractéristiques physiques spécifiques. Les angles de taille doivent  être calculés en fonction de ces spécificités pour que la lumière se réfléchisse à l’intérieur de la pierre avant de revenir  vers l’œil de celui qui la regarde. Cela permet de rendre la pierre  vivante et brillante et d’éviter les « fenêtres » (voir photo dans billet : Pourquoi le rond brillant moderne est-il toujours si populaire ?).
  2. Certaines pierres ont des inclusions qui peuvent générer des phénomènes optiques intéressants (étoile, œil de chat) sous réserve qu’elles soient taillées de façon adéquate (voir billet : Effets spéciaux : Les pierres vous font leur cinéma !).
  3. Certains saphirs ont une répartition de couleur qui n’est pas parfaitement homogène. Le fait de centrer l’endroit où la couleur est la plus dense dans la culasse de la pierre permet de faire ressortir un maximum de couleur et donc de mieux valoriser la pierre.
  4. Le rubis, comme d’autres pierres, présente deux couleurs (rouge, rouge orangé) en fonction de l’orientation donnée à la pierre. Le lapidaire va tailler la pierre de sorte que ce soit le rouge le plus vif que l’on voit par la table.

Le choix le plus délicat pour le lapidaire est toujours celui d’arbitrer entre la qualité de la taille et le rendement entre le brut et la pierre taillée. Il existe aujourd’hui des logiciels qui vont aider le lapidaire dans ses choix et permettre de chercher le meilleur scénario de taille.

  • Et la pierre prend forme : Marquage, sciage, dégrossissage du brut.
Préformes- Ecole de taille, Sri-Lanka

Une fois la forme déterminée, elle est marquée sur le brut  puis, avec une scie, le lapidaire va éliminer les parties inutiles et dégrossir à l’aide de meules le brut en lui donnant une préforme.

  • Pose des facettes et polissage : minutie et précision pour une dernière mise en beauté.
Pose de facettes Pamudith Asanka Sri-Lanka

La pierre préformée est fixée sur un bâton appelé dop. Puis, les facettes de la culasse et le feuilletis (tour de la pierre) sont taillées progressivement à l’aide de plateaux avec des grains de plus en plus fins. Un nouveau dop est posé pour donner une nouvelle orientation à la pierre et permettre de tailler la couronne et la table. (Voir billet : Pourquoi le rond brillant moderne est-il toujours si populaire ? pour mieux comprendre le vocabulaire culasse, table, couronne). A chaque étape, le polissage  est réalisé après la pose des facettes avec différents plateaux et des poudres de polissage adaptées. Il permet de donner une surface uniforme à la pierre et d’éliminer les rayures.

Polissage

La taille peut être mécanisée notamment pour des pierres de moindre valeur comme des améthystes ou des citrines. Dans ce cas, les pierres brutes sont préformées puis montées sur des machines avec leur dop. Ces machines peuvent tailler des dizaines de pierres à la fois avec l’assistance d’un logiciel.

Le conseil du coach :

Une taille bien réalisée demande beaucoup d’expérience et du temps et mérite d’être qualifiée d’œuvre d’art. C’est pourquoi, au-delà de la couleur et du type de monture d’un bijou, nous vous conseillons de vous intéresser à la taille de votre pierre. Une belle taille est un facteur clé de beauté et de valeur de votre pierre. (cf billet : Choisissez la bonne taille !)